LES DANSES DE SALON
 
Le prof, Les Danses

                                                       Frédérique FELON professeur de danse de salon. Diplômée de l’institut de danses de sociétés de Toulouse. Arrivée dans la région en 1991 elle découvre avec bonheur les danses de sociétés.

Très vite cela devient une passion qu’elle a envie d’approfondir et de partager avec les autres. Elle veut à apprendre pour enseigner aux autres. Après un monitorat avec Mme Busca, elle Passe un professorat avec M. Dubar à Toulouse. Cette formation est aujourd’hui reconnu par le Ministère de la Culture et de Communication.

Elle enseigne depuis 1997 à un large public et en de nombreux lieux.

Passionnée de longue date, elle a choisi d’en faire son activité professionnelle à temps plein. Elle aime le contact avec les gens et c’est pour elle un défi que d’enseigner même aux plus récalcitrants. Sa principale qualité est la patience, elle en a à revendre. Ce qu’elle ne supporte pas c’est l’exclusion : chaque individu a sa place au sein de ses cours. son imagination et sa passion font qu’on ne s’y ennuie pas. En 2009 elle découvre le WEST Coast Swing et se forme auprès des plus grand westcoasters Français.


Les danses de salons sont : le Cha-cha-cha, le rock, la rumba, le Paso-doble, la samba pour les latines, et le tango, le slow fox, le Quick-Step, la valse lente et la valse viennoise, pour les danses standard. Nous pratiquons aussi le Madison, la country et la base de salsa de façons informelle pour s’amuser et se détendre en fin de cours. Il existe également à l’école de danse un cours Débutants et un cours inter de WEST COAST SWING.





Le Cha-cha-cha : une latine que j’enseigne dès la première année. C’est une danse pétillante à pas de base elle est très amusante et entraînante. C’est une danse en cinq pas dont trois se suivent rapidement pour donner le chassé caractéristique, ce qui lui confère une grande légèreté. 



                          Le Rock : la plus variée de toutes les danses de sociétés. Danse à pas de base, se danse en 4 en 6 et en 8 temps. Deux caractéristiques : le rock = la balance se retrouve dans
tout les rocks et le roll = le pas chassé. Beaucoup de rythmes et d’endurances sont nécessaires pour le pratiquer. Différents styles existent, Be bop, Lindy-hop, Boogie, Jive… Il fait partie de tous mes cours et nécessite de longues années d’apprentissage vu le nombre de figures possibles. Dès la fin de la première année on peut danser un rock «honorable».



La Rumba : C’est la maman de beaucoup de latines comme le Cha-cha-cha et également la Salsa qui en emprunte de nombreux pas. Elle vient de Cuba et est dansée sur un rythme 2-3-4 plutôt lent. Je commence à l’enseigner en fin de première année elle ressemble beaucoup au Cha-cha-cha par ses figures mais le rythme en est différent, elle est plutôt langoureuse.




Le Paso-doble est la plus simple  des danses  latines : son pas de base est la marche avec des  rythmes différents pour la musique, en 2/4 ou en 6/8 voire  en 3/4. ses racines sont dans les fêtes espagnoles : il représente le jeu du matador et de la cape dans la corrida.




La Samba : c’est déjà plus compliquée et cela ne ressemble en rien à la samba du carnaval. Originaire du Brésil son rythme à 2 temps est bondissant : c’est une danse joyeuse et exubérante. Facile dans sa structure mais délicate dans le balancement du corps. Elle déménage tout de même !



Le Tango : pas l’argentin mais le continental calme digne souple et plein de contraste. C’est un jeu de rythme simple avec des tours, des promenades. Il prend ses origines dans les bas-fond de Buenos Aires. C’est la première des danses standard que j’enseigne mais ce n’est pas forcement la plus facile. Il faut juste se donner le temps de comprendre et ne pas être trop pressé.


                   

La vals
e : ou plutôt les valses. La lente (valse anglaise, Boston c’est pareil) pour commencer. Nombreuses figures sur un rythme lent de 32 mesures par minute. Elle utilise les diagonales. Très technique avec de grands déplacements, elle permet de comprendre tout les fondamentaux des danses qui tournent. Très agréable à danser et à regarder. Elle sert aussi de tremplin à la valse viennoise qui est bien plus difficile avec ses 60 mesures par minute. La difficulté vient          autant de la manière dont il faut tourner l’un autour de l’autre pour circuler que de la vitesse. Enfin la valse musette, 72 mesures par minute et qui se danse presque sur place.

           


Quick-Step : prend ses origines dans le charleston et le fox trot rapide. Elle est associée à une musique swinguée rapide, avec beaucoup de variations sur un rythme en 4 temps qui utilise les «lents» et les «vites» comme en Tango. Très plaisante, sa base est rapide à apprendre.




Le slow fox : C’est un Quick-Step ralenti à 30 mesures par minute dans lequel  il n’y a plus d’assemblés. Il comprend de très Nombreuses figures de grand déplacement. La musique est celle des comédies musicales genre «chantons sous la pluie».
 
Et maintenant le West Coast swing fait aussi parti des danses enseignées ( voir page West coast swing) : Danse venue des Etats-Unis.  Le West Coast swing est une danse dérivée du Lindy Hop, et contrairement à ce dernier, se danse exclusivement en ligne. on dit souvent qu’il s’agit de la Rumba du rock. Il est caractérisé par des mouvements très élastiques des partenaires. Parmi les danses en couple, c’est l’une des plus difficiles. Elle laisse une grande part à l’improvisation et se pratique sur un vaste éventail de styles de musiques :    country, jazz, blues RnB, Funk...
 

Bienfaits Physiologiques et Psychologiques de la Danse de Salon


La Danse, sport éducatif par excellence dont chacun se plaît à reconnaître les bienfaits sur l’harmonie musculaire, l’endurance, la résistance, le développement des capacités respiratoires et cardiaques.


La Danse contribue à parfaire le sens de l’équilibre, du maintien, de l’élégance, de la souplesse, des réflexes, de la coordination.


La Danse est et reste un excellent exercice de maîtrise mentale. Apprendre un pas nécessite une application, une attention, une concentration de tous les instants C’est une gymnastique salubre aux cerveaux dispersés


La Danse éveille l’esprit à la musique, éduque l’oreille qui se doit de reconnaître, de différencier chaque morceau joué par l’orchestre. Identifier les rythmes, les cadences, et les adapter pour réaliser les figures qui les expriment.


La Danse agréable moment, est un puissant dérivatif à nos ennuis, nos chagrins, nos peines. Elle aide à oublier, à mieux supporter, et à vaincre les difficultés et les soucis du quotidien.


La Danse seul sport permettant aux enfants, parents, grands-parents de se distraire ensemble, de danser, d’apprendre, d’enseigner, de s’apprécier et de maintenir un lien très bénéfique entre générations.


La Danse impose la courtoisie, l’aristocratie du langage, la pratique du chevaleresque, des bonnes manières et un respect vigilant de la bienséance.


La Danse gomme et annule la timidité, développe la confiance en soi, donne de l’assurance, impose la décision, réalise également une amitié, une chaleur humaine, une convivialité que le cœur réclame.


La Danse par l’attrait des figures, leurs variétés, le désir de mieux faire incite le danseur à se perfectionner, à persévérer dans son art, ce qui, en consolidant son prestige, lui confère, optimisme, dynamisme, bonne humeur, sourire.


La Danse est et reste, le sport de tous les âges, de toute une vie. Le danseur est toujours jeune de corps et d’esprit.

Danser ; c’est réaliser bonheur, détente, joie de vivre.